mardi 6 octobre 2009

abords vasculaires


Tout insuffisant rénal potentiel économise son système veineux.

En effet, il se peut qu'un jour, certains d'entre vous, auront le besoin de faire des dialyses (épuration du sang à l'aide d'une machine).

Certains opteront pour la dialyse péritonéale, moins contraignante ou la transplatation d'un rein qui fonctionne.

Dans tous les cas chacun risque à un moment ou un autre de devoir épurer son sang, l'état de ses veines du bras ou de la jambe peut devenir primordial.

Par le fait pour tout prélèvement sanguin (bilan) préconisé par votre médecin, préserver un bon état de vos veines, faites vous piquer sur les veines de la main par exemple.

Quand on peut se retrouver en dialyse par la force des choses et bien que l'on ne le souhaite pas, on ne doit pas faire l'autruche, mais s'informer pour être en mesure de s'orienter vers le meilleur parcours possible de santé.

Les réseaux de santé de néphrologie (quand ils existent dans votre région) vous apporteront une aide préliminaire, les associations de patients vous aideront également.

Votre médecin traitant est un généraliste il doit s'inquiéter de l'état de vos organes et notamment de vos reins, par simple routine (analyse du sang et/ou d'urine). si il suspect une insuffisance rénale (hypertension, oedème, anémie) il vous enverra vers un néphrologue, ou quand nécessaire un diabétologue.

Vous voulez préserver vos reins : moins de sel, pas de médicaments néphrotoxiques à haute dose, moins de stress, pas de tabac, peu ou pas d'alcool...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire